Citrus Aurantium

Citrus Aurantium

Le bigaradier, oranger amer ou oranger de Séville (citrus aurantium L.1753) est une espèce d’arbres de la famille des rutacées (agrumes). Le fruit — la bigarade ou orange amère — les feuilles, les rameaux et la fleur parfumés ont de nombreuses applications pharmaceutiques, alimentaires et en parfumerie, c’est également un arbre décoratif et un porte-greffe.

C’est à l’origine un hybride entre les progéniteurs primitifs du pamplemoussier Citrus maxima et du mandarinier Citrus reticulata.

Le mot provient du moyen français bigarrat, en provencal bigarrat (« arunji bigarrat ») du verbe bigarrar : barioler, (latin vestis bigerica = habit bariolé). Elle est décrite par Olivier de Serres (1600) : « parmi les sortes d’orangers croissants en Provence est le Cornut ou Bigarrat…

Le bigaradier est un petit arbre de 3 à 10 mètres, épineux, à feuilles persistantes, à fleurs très odorantes, aux fruits comestibles mais amers.

Il est rustique parmi les agrumes, résistant, il peut vivre jusqu’à 600 ans. Les feuilles du bigaradier (6,5 à 14 cm) sont ovales, luisantes, vert foncé, odorantes, couverte d’une cuticule cireuse et persistantes avec une épine à l’aisselle des feuilles inférieures. Les fleurs de l’oranger amer sont hermaphrodites (5 à 12 % de fleurs mâles) , axillaires, blanches parfois roses, et très odorantes. Avec 3,75 cm de large, elle est plus grandes que celles de l’oranger doux. Elles fleurissent en avril autour de la Méditerranée, février, mars en Inde. Selon les variétés le fruit est plus ou moins rugueux et plat, la pulpe (contenue dans 10 à 12 quartiers) est amère. Il est plus petit (7 à 8 cm de diamètre) que l’orange douce, de couleur orange parfois teintée de vert ou de jaune. Il contient beaucoup de pépins.

En termes de phytosociologie, il a été constaté que cette espèce a des capacités allélopathiques (c’est-à-dire à éloigner des autres espèces).

Très parfumée, la fleur de bigaradier sert à la fabrication de l’absolu de fleur d’oranger, de l’eau de fleur d’oranger et de l’essence de néroli utilisée en parfumerie et pour aromatiser les aliments. Ces extraits contiennent une forte proportion d’anthranylate de méthyle responsable de la note typique de la fleur d’oranger amer. Les rameaux sont utilisés pour la fabrication de l’essence de petit grain bigarade, une huile essentielle riche en acétate de linalyle.

La clémentine a d’abord été considérée comme un hybride entre le mandarinier (Citrus deliciosa Ten.) et une variété de bigaradier à feuille de saule (Citrus salicifolia Raf. ‘Granito’). Ce dernier avait été importé d’Espagne comme porte-greffe pour les cultures d’agrumes. Toutefois des études récentes menées par la station INRA de San-Giuliano en Corse consacrée à l’agrumiculture, ont montré à partir de l’analyse des chromosomes qu’il s’agissait en réalité d’un hybride entre le mandarinier et l’orange douce (Citrus sinensis).

Des études de 2002 et 2005 portant sur les huiles essentielles de zeste (essence d’orange amère) et de rameaux (essence de petit grain bigarade) sont traditionnellement utilisés comme alternative aux médicaments pour :

Elle exerce les mêmes effets d’interactions médicamenteuses que le pamplemousse.

Source : www.wikipedia.fr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s